Quels sont les resultats de banques sur

Envoyez une plainte ou un compliment

Trouvez-vous que votre banque devrait investir de manière plus juste ? Envoyez une plainte à la banque ou au groupe bancaire. Êtes-vous satisfait de la politique et de la pratique de votre banque ? Faites-le savoir avec un compliment.

Plus d'informations sur Changement climatique

undefined

Ma banque, 0 % carbone ! 

La dépendance mondiale aux carburants fossiles (pétrole, gaz, charbon) est une des premières causes du réchauffement climatique (d'autres causes sont par ex. la déforestation et l’industrie de la viande). Les carburants fossiles font partie de presque tout ce que nous utilisons chaque jour : les produits pharmaceutiques, les engrais, les pesticides, les fibres synthétiques, les matériaux de construction, les transports, la chaleur, la lumière et l'énergie. Ils représentent donc 80 % des émissions mondiales de CO2 et 67 % des émissions de gaz à effet de serre.

Afin de rester sous l'objectif généralement admis de 2°C, selon le GIEC, il sera nécessaire de réduire les émissions de CO2 de 40 à 70 % d'ici 2050. Ces chiffres montrent que se détourner des combustibles fossiles est l'un des moyens les plus efficaces pour préserver notre climat.

Désinvestir, un mouvement mondial - Désinvestir vise à retirer son argent d'entreprises actives dans certains domaines controversés, dans ce cas le secteur des énergies fossiles.

Les campagnes de désinvestissement des énergies fossiles prennent de l'ampleur depuis 2010. Plus de 200 organisations à travers le monde ont déjà pris l'engagement de désinvestir des énergies fossiles. Récemment, le plus grand fonds de pension public au monde a lui aussi pris la décision de se désengager des entreprises qui exploitent le charbon.

Outre l'argument écologique pour le désinvestissement, un autre argument est économique : le risque d'une bulle de carbone. L'idée est la suivante : si nous voulons adhérer à l'objectif d'un réchauffement global de 2°C maximum, 80 % des réserves de combustibles fossiles devraient rester dans le sol. Si nous continuons à travailler sérieusement sur le climat, les investissements actuels dans les carburants fossiles seront bientôt sans valeur et comportent le risque qu'une bulle financière éclate, avec toutes les conséquences sociales que cela implique.

Et les banques ? En tant qu'investisseurs importants dans le secteur de l'énergie, les banques devraient jouer un rôle actif dans la transition vers une économie zéro carbone. Malheureusement, les banques belges ne semblent pas avoir compris ce message : elles investissent de façon importante dans les énergies fossiles.

Selon une étude récente menée par FairFin, ces cinq dernières années, les banques établies en Belgique ont investi 122,1 milliards d'euros dans les énergies fossiles contre 13,8 milliards d'euros dans les énergies renouvelables. La Belgique suit la tendance internationale : les banques investissent neuf fois plus dans les combustibles fossiles que dans les énergies renouvelables.

Les investissements réalisés aujourd'hui déterminent l'intensité de CO2 de l'ensemble des activités futures. Si les banques prennent le changement climatique au sérieux, elles devraient modifier leur politique d'investissement. Il existe plusieurs façons par lesquelles une banque peut améliorer sa politique (et son impact) sur le climat. Dans ce cadre, le désinvestissement des combustibles fossiles est crucial. Étant donné que les banques opèrent avec notre argent, nous avons aussi le droit de déterminer son utilisation. Nous ne voulons plus que notre argent soit au service d’un secteur qui met le climat en danger. Exigeons donc des banques qu'elles n'investissent plus notre argent en énergies fossiles !

Plus d'info -  Vous trouverez plus d’informations sur les investissements dommageables pour le climat dans le rapport Dirty Profits IV de Facing Finance (dont fait aussi partie FairFin), l'etude Notre avernir ébranlé de FairFin et dans le rapport Banking on coal de Banktrack.


D'autres initiatives à travers le monde

 

 

Kies je taal / Choissisez votre langue:

Onze website is beschikbaar in het Nederlands en Frans. Notre site web est disponible en français et néerlandais.

×

Merci d'avoir partagé

Votre message a bien été publié

×